Kinésiologie et qualité de vie au travail | ANECS

Kinésiologie et qualité de vie au travail

De la communication institutionnelle à la communication de l'inconscient

Formée à la gestion de l’information, j’ai travaillé 12 ans pour des structures institutionnelles : syndicat et association professionnelle, dans les domaines de la santé puis de l’expertise comptable en tant que chargée de communication. Mon but était alors la transcription et la mise en forme de l’information.
C’est finalement un axe que j’ai gardé en changeant de métier, puisque l’information est au cœur de la kinésiologie. L’information
du corps, de l’inconscient et de la mémoire de la personne sont les éléments qui vont servir de support à la séance.
La kinésiologie propose à la personne de faire les liens entre des événements, des problématiques récurrentes, des comportements, des émotions et finalement de dénouer un enchevêtrement, dans le but de retrouver un équilibre.

La kinésiologie : origines et pratique
La kinésiologie est née aux États-Unis, de différentes découvertes sur les liens entre muscles, organes, émotions, circulation
énergétique. Elle réunit dès lors les approches orientales de la médecine chinoise et les concepts occidentaux. A partir des
années 60 et pendant une vingtaine d’années, quelques personnes vont mettre en perspectives leurs approches et aboutir à des protocoles.

Une séance s’articule autour de plusieurs étapes : étalonnage des indicateurs, identification de la cause du déséquilibre ou du mal-être en lien avec la demande, libération de la charge émotionnelle associée, reprogrammation aux niveaux concernés : mental, physique, énergétique, émotionnel.

Au sein de l'entreprise : qualité de vie au travail et risques psycho-sociaux

Les entreprises s’interrogent en premier lieu sur les actions primaires portant sur les questions organisationnelles et managériales et c’est légitime. En complément, la semaine de la Qualité de Vie au Travail est souvent l’occasion d’expérimenter des actions ponctuelles.

Fruits frais à disposition le matin, actions collaboratives comme des escape games, massages dans la journée, pourquoi limiter les actions dans le temps ? Pourquoi ne pas aller un peu plus en profondeur sur l’action proposée ?
Par ailleurs, les risques psycho-sociaux font peur à l’entreprise, et pour cause, les conséquences économiques sont majeures.La kinésiologie peut apporter des réponses et des solutions dans ces deux domaines, en travaillant d’une part, avec les collaborateurs à la gestion de leur stress, et d’autre part au mieux-être des salariés en tenant compte de leur histoire, de leur vie personnelle et de leurs compétences professionnelles.Trois types d’approches sont possibles.

En individuel, avec une approche ponctuelle, en cas de difficultés de gestion de la vie professionnelle et / ou de la vie personnelle. L’objectif est de pouvoir retrouver rapidement son équilibre et sa capacité de travail.Sous forme de coaching pour venir compléter l’axe de travail, et libérer les schémas de fonctionnement qui bloquent l’évolution de la personne, dans le cadre d’une évolution professionnelle par exemple. De manière plus étendue, avec des séances collectives qui peuvent s’adresser à tous, afin de gérer son stress, d’optimiser l’attention, la concentration, la disponibilité mentale, etc.

Et en cabinet ?

En cabinet d’expertise comptable la période fiscale est un enjeu. Enjeu économique, bien sûr, mais aussi un enjeu salarial. Et les deux sont liés.

Les collaborateurs sont-ils à même de gérer à cette période qui rime avec endurance et efficience ? Comment se sentent-ils en sortant du cabinet le soir ? Et surtout le matin quand la journée redémarre, dans quelles dispositions sont-ils ?
Penser à des techniques comme la kinésiologie pour ces mois chargés peut représenter une plus-value en plusieurs étapes : en amont pour préparer les collaborateurs à se sentir au mieux dans leur capacité de travail, tout au long de la période pour alléger la charge de stress avec ses conséquences émotionnelles et physiques associées, à la fin, pour revenir à un équilibre plus léger, et sortir de la charge de stress qui s’était installée.
Et vous, comment vous sentez-vous à quelques semaines de la période fiscale ?

Aude MOURTAFII, Praticienne en kinésiologie

En savoir plus : www.noor-kinesiologie.fr