Editorial | ANECS

Nouvelle-Calédonie

Editorial

Sonia GIMENO Président Nouvelle-Calédonie nouvelle-caledonie@anecs.org

Un parrain pour une nouvelle année

It’s not personal, Sonny. It’s strictly business. Non, l’ANECS n’a pas demandé de l’aide à Vito CORLEONE, parrain entre tous les parrains, pour soutenir ses actions...

En revanche, dans le cadre des célébrations des 70 ans de l’ANECS, organisées pendant le Congrès de Bruxelles, c’est à Monsieur Philippe ARRAOU, Président du Conseil supérieur de l’Ordre des experts-comptables, qu’il a été proposé de devenir le premier parrain de notre association, ce qu’il a accepté avec plaisir !

Nous souhaitons par ces quelques lignes vous expliquer pourquoi nous avons choisi de solliciter le Président ARRAOU.

Tout d’abord, la proposition a été faite à l’homme, à Monsieur ARRAOU dont le parcours est atypique. En effet, peu de monde sait que le nouveau parrain de l’ANECS, qui à l’origine a fait des études littéraires, a passé par la suite toutes les épreuves jusqu’au DEC en cours du soir. Il est ainsi un magnifique exemple pour nous, stagiaires, qui parfois « pleurnichons » car nous devons, en parallèle de notre stage, passer deux épreuves du DSCG ou réviser notre DEC… Parti de rien, il a gravi les échelons un à un. Bien sûr, cela force l’admiration mais son exemple doit nous faire pousser la réflexion plus loin. Chacun d’entre nous peut devenir cette personne au parcours incroyable. Nous avons la chance d’être dans une profession où l’ascenseur social fonctionne encore et, qu’importent nos origines, qu’importe notre parcours, nous pouvons réussir si nous travaillons.

Ensuite, ce choix est en accord avec les thèmes de la mandature que nous portons, et tout particulièrement l’international et le numérique.

En créant, il y a des années, un cabinet en Espagne avant d’en créer un en France, Philippe ARRAOU s’inscrit parfaitement dans notre démarche. Nous souhaitons développer les stages à l’étranger et les liens entre les stagiaires européens. Nous souhaitons sortir de nos frontières.

En axant les travaux du Conseil supérieur tout au long de sa mandature sur l’évolution de la profession grâce au numérique – congrès, outils, ouvrage – Philippe ARRAOU est en phase avec notre action pour le développement de notre formation aux systèmes numériques. Nous portons un certain nombre de propositions en ce sens dont certaines ont été déjà été proposées à la CNCC et seront proposées prochainement au CSO :

-          Création d’une journée à thème libre « obligatoire » sur le thème des systèmes d’information dans le cadre du stage du CAFCAC ;

-          Intégration des thèmes systèmes d’information dans l’épreuve de synthèse du CAFCAC.

Par ce parrainage, Philippe ARRAOU, au-delà d’apporter sa bienveillante attention à l’ANECS, apportera son soutien à nos actions.

Beaucoup de gens parlent de ces sujets mais peu font avancer le débat. Par ce parrainage, nous voulons marquer la différence entre les paroles et les actes. Il y a ceux qui sont à l’ANECS et ceux qui n’y sont pas, c’est–à-dire ceux qui font et ceux qui ne font pas. Les années ANECS nous changent grâce aux personnes que nous rencontrons, au réseau que nous tissons et qui enrichissent la vision que nous nous faisons de la profession.

L’avenir, c’est maintenant qu’il se prépare !