Stage à New-York, épisode 4 : Pensez à l'après | ANECS

Stage à New-York, épisode 4 : Pensez à l'après

Depuis bientôt un an, Données Partagées vous propose de suivre le parcours de Sandra Mekam Kamto, actuellement en stage à New-York. Retrouvez ses conseils à un stagiaire qui envisage d'effectuer une année de stage hors Union européenne.

Sandra, après l’enthousiasme et les mises à niveau, comment la réalité du stage se passe-t-elle ? Comment se passe le suivi avec votre maître de stage ?

Sandra MEKAM : J’avais demandé une interruption de mon stage pendant les six premiers mois de mon contrat pour me laisser le temps de prendre mes marques. Ainsi, cela m’a permis de ne pas être submergée à la fois par la pression des premiers mois et les contraintes liées aux obligations du stage. 

Et au niveau des obligations du stage justement, comment gérez-vous le stage à l’étranger en parallèle des rapports semestriels et des formations ?

J’ai repris mon stage depuis le 1er août. Pour l’instant, j’ai demandé à suivre des sessions de rattrapage. Aucune date ne m’a pour l’instant été communiquée.

Je dois rendre mon rapport dans les six prochains mois donc je peaufine encore le sujet de celui.

 

Quels conseils donneriez-vous à un stagiaire qui songe à partir dans un pays étranger pour une année de stage ?

Tout dépend du projet de la personne.

Si le stagiaire aspire à une carrière internationale, je lui conseillerais de partir à l’étranger hors Union européenne (UE) à la fin de sa deuxième année. Ainsi, à la fin de l’année dérogatoire, si une opportunité lui est proposée de rester dans le pays ou d’aller dans un autre pays hors UE, celui-ci sera soulagé de l’obligation du stage.

En effet, je côtoie beaucoup d’experts-comptables stagiaires ici à New-York et, bien souvent, ceux qui sont venus à mi-parcours sont obligés de repartir en France ou en UE pour pouvoir terminer leurs trois années. Toutefois, je remarque que ceux qui reçoivent une proposition intéressante ici à l’issue de leur troisième année de stage décident malheureusement de mettre en suspens leur projet de passer le DEC.