Lettres à un jeune stagiaire - épisode 3 | ANECS

Lettres à un jeune stagiaire - épisode 3

Cher(e) stagiaire,

Cette troisième et avant-dernière lettre que je t’écris portera sur l’écosystème de la profession. Tu t’en doutes sûrement, ou tu l’as peut-être déjà découvert par toi-même, mais la profession foisonne d’institutions et de groupements.

Les plus connues d’entre elles sont le Conseil supérieur de l’Ordre des experts-comptables (CSOEC) et la Compagnie nationale des commissaires aux comptes (CNCC). Elles représentent respectivement les experts-comptables et les commissaires aux comptes. Chacune dispose de son propre budget pour accomplir ses missions, issu des cotisations qu’elles appellent. Afin d’animer la vie de la profession, il existe des commissions dans chacune de ses institutions sur différents thèmes. Il y a des thèmes techniques (commissions RSE, petites entreprises, assurance, etc.) et des thèmes plus transverses (attractivité, communication, conseil national du stage, international). C’est pour moi le cœur des institutions, car ce sont les lieux d’échange entre professionnels de France et de Navarre, qui s’unissent pour faire avancer des projets. À travers mes fonctions de président de l’ANECS, j’ai pu participer à de nombreuses réunions. Je t’encourage, une fois diplômé(e) ou même avant, si tu en as l’opportunité, à t’intéresser à ces institutions et à intégrer des commissions, car c’est grâce à tous ces professionnels, bénévoles pour certains, que nos institutions produisent autant d’outils et nous protègent.

Ces institutions sont par ailleurs dirigées par des conseils élus. Je ne rentrerai pas dans les détails du mode électoral de chaque institution, mais tu dois savoir que la « politique » a sa place.

En effet, les membres de ces institutions sont issus des deux principaux syndicats : ECF et IFEC. Leurs objectifs statutaires sont de défendre les confrères alors que les institutions ci-dessus sont en charge de défendre l’honneur de la profession, l’indépendance, etc.

Comme en politique, pendant les élections, les deux syndicats veulent gagner les institutions. Tu pourras voir sur les réseaux sociaux quelques invectives par-ci, par-là… Mais en dehors de ces périodes-là, je te le promets, ils sont tout à fait aimables et bienveillants ! Tout comme le CSOEC et la CNCC, les syndicats sont primordiaux et s’investir dans l’un d’eux ne pourra que t’apporter des choses positives. En tout cas, une chose est sûre, si un jour tu veux être élu(e) dans des instances nationales, il te faudra passer par la voie syndicale.

Au-delà de ces institutions, il existe une association qui s’appelle le Club des jeunes experts-comptables et commissaires aux comptes (CJEC), qui est la suite logique de l’ANECS une fois le diplôme d’expertise comptable obtenu. C’est une association très dynamique, où tu pourras t’épanouir, trouver de l’aide pour répondre aux problématiques rencontrées lors de ton installation et le développement de ton cabinet à travers de nombreux outils et services tels que la bourse des compétences ou les réductions exclusives. De plus, tu étofferas ton réseau et pourras mettre à jour tes connaissances et tes compétences avec les réunions partenaires. Pour te donner un exemple de ce que le CJEC essaye de faire, je citerai une action de David LADAME, Past-président 2014-2016 : lors d’un conseil d’administration en 2016 où étaient, entre autres, présents les présidents des deux syndicats, il proposa la mise en place d’une plateforme où il serait possible de noter les experts-comptables. Il dut faire face à une levée de boucliers de la part des syndicats. Je pense que ce fut une erreur stratégique de leurs parts, car les avocats sont confrontés à cela depuis peu (je te propose de visiter le site alexia.fr) avec des plateformes qui comparent et notent les avocats. La Profession, en refusant de prendre de l’avance sur l’Histoire, prend le risque de subir la même chose. À la différence près que cela aurait pu être anticipé.

Je pourrais t’écrire une lettre beaucoup plus longue te décrivant chaque institution, mais je pense que tu n’arriverais pas à en terminer la lecture. Sache néanmoins que d’autres institutions ou associations existent telles que la Compagnie des conseils et experts financiers (CCEF), INFORES (si ta responsabilité est un jour mise en cause sur un dossier une fois diplômé(e), n’hésite pas à les contacter), l’Académie de comptabilité ou la Cavec (je te laisse découvrir par toi-même ce que c’est).

Garde ces éléments en tête, un jour, ils te serviront à coup sûr.

 

Cyrille Reclus
Président de l'ANECS