Fil rouge DSCG de l'ANECS : février 2020 | ANECS

Fil rouge DSCG de l'ANECS : février 2020

Le rapport du Jury de la session de 2019 du DSCG montre la difficulté d’obtenir les UE1 et UE4. Le taux de réussite, bien qu'en légère augmentation, se situe aux alentours de 30 %. Il ne faut donc pas sous estimer l’importance des révisions pour bien se préparer.

Télécharger le Rapport du jury du DSCG session 2019

Comment aborder les révisions – Établir un planning de révision

Moi, faire un planning ? Pourquoi ? Je n’arriverai jamais à le suivre !

Et pourtant, c’est une étape importante qui vous permettra de structurer vos révisions car vous devez gérer à la fois les révisions mais aussi, souvent, vos impératifs professionnels et personnels.

Pour commencer, il est toujours intéressant de prendre connaissance du programme et du temps d’apprentissage prévu par les programmes officiels. A vous ensuite d’adapter les temps en fonction de votre parcours, de vos points forts et de vos faiblesses.

Cependant, vous devez rester réaliste sur les temps de révision… prévoir 2h quand le programme en prévoit 20, c’est un peu trop ambitieux et vous allez vous décourager si vous n’arrivez pas à respecter le temps imparti.

Vérifiez également que vous maîtrisez l’ensemble du programme du DCG qui reste un pré requis pour aborder le DSCG. Le rapport du Jury de 2019 note que pour l’UE1 « Le niveau des candidats demeure toutefois encore trop faible sans doute lié à une préparation insuffisante des UE et/ou une maîtrise approximative des bases (DCG) et/ou une méthodologie de travail inadaptée aux épreuves ».  De même, pour l’UE 4, le jury déplore que « trop de copies reflètent une connaissance approximative (ou méconnaissance) des points clés du référentiel lié à l’UE4 », et rappelle que cette épreuve « suppose que les prérequis du DCG soient assimilés » avant d’avertir que « la consolidation, la fusion ou la scission et l’audit ne sont pas des thématiques que l’on peut dominer en les découvrant quelques jours avant l’examen »

Une fois que vous connaissez le temps nécessaire à vos révisions, le but est d’arriver à construire un planning jusqu’au DSCG. Pensez également à consacrer quelques jours à la réalisation de sujets d’annales, cela vous permettra de valider les acquis.

Le secret pour arriver à respecter votre planning, c’est de prévoir des temps de repos, de décompression. Un planning trop chargé ne sera jamais respecté et vous démotivera, le mieux est donc d’anticiper au maximum les révisions.

Un petit exemple pour vous donner une idée du temps nécessaire :

Imaginons que vous aviez commencé une activité professionnelle sans avoir l’UE 1 ou 4.

Vous savez que le programme officiel prévoit 180 heures d'enseignement pour chacune de ces UE. Ayant déjà travaillé la matière, vous considérez que votre temps de révision peut être ramené à 120 heures. Il vous faudra donc en moyenne 15 journées entières de révisions à raison de 8 heures par jour !

Vous pouvez ensuite répartir en fonction de vos disponibilités comme cela vous arrange, en n’oubliant pas, bien sûr des moments pour souffler (1 ou 2 jours par semaine) :

-          3 semaines de congés ;

-          2 jours de révisions par semaine (vendredi et samedi par exemple) à partir de la rentrée

Conseil ANECS : L’important est de prévenir et sensibiliser son maitre de stage (ou futur si on entre en stage qu’à partir de l’obtention du DSCG) et de s’ajuster un planning avec lui.